top of page
maisoncesame_portraitinterieur149.heic

Chez Lili, Nay & Tiger Mars

Originaire du 5e arrondissement de Paris, Lili et Nay ont migré en région parisienne juste avant la naissance de leur fils, il y a presque deux ans. Ce qui les a motivés ? Vivre dans un espace plus grand, adapté à leur famille et leur mode de vie. Tous les deux créateurs de contenus sur les réseaux sociaux pour des marques et le monde de la nuit, ils ont progressivement fait leur nid dans cet appartement atypique qu'ils incarnent à la perfection.

Quelle est l'histoire de cet appartement ?

Nous sommes arrivés ici en janvier 2022, juste avant la naissance de notre fils. Avant cela, nous vivions dans un studio parisien près de la Place Monge, trop étroit pour la vie à trois.

Lorsque j'ai lancé les recherches sur Le Bon Coin - je préfère les relations avec les particuliers - j'ai un eu un vrai coup de cœur pour ce loft et sa propriétaire (j'ai compris que nous étions du même signe astrologique avec les chaises à tête de bélier dans la salle à manger !). Dès que l'on a passé la porte de la copropriété, on s'est senti dans un petit cocon. Tout de suite, j'ai reçu de bonnes énergies et senti que les gens avant nous avaient vécu de belles années ici, ce qui était important pour moi car je savais qu'on allait y passer beaucoup de temps. 

Comment l’avez-vous investi ? 

 

Ce lieu correspondait tout à fait à nos personnalités. C'était comme une évidence, autant pour nous que pour nos proches. Nous avons mis presque deux ans pour le décorer et le rendre à notre image ; c'est un processus lent qu'il faut accepter pour se sentir réellement chez soi.

Comment définirais-tu l’ambiance de ton intérieur ?

 

J'aime mélanger les styles, le moderne et l'ancien, les pièces vintage ou de designer qui sortent de l’ordinaire.

Notre intérieur est le reflet de notre personnalité : un mélange d'ambiance geek, sorcière, manga et arty !


Où puises-tu ton inspiration ? 

 

J’aime la décoration Space Age, un courant design d'inspiration rétro-futuriste né dans les années 60, pour son univers pop, coloré et ludique qui manie l'humour et la légèreté. Je suis aussi une fan des seventies, des combinaisons de couleurs chaudes et de motifs psychédéliques qui ont marqué cette époque. J'ai quelques pièces iconiques comme la lampe italienne Nesso en forme de champignon ou la Ball chair, que l'on le voit dans les films sur la conquête de l’espace. Il m'est arrivé de trouver des pépites dans la rue, comme ce petit fauteuil orange trouvé sur le trottoir à Paris, une réédition d'un classique du design contemporain.

Ton mantra

 

En ce moment je pense beaucoup à cette phrase : « There is a past version of you that is so proud of how far you’ve come »*. Je suis quelqu’un qui a tendance à avoir du mal à me poser, je veux toujours aller plus loin, parfois trop vite, et quand je pense à cette phrase cela m’aide à prendre du recul, regarder autour de moi et apprécier tout ce que j’ai, apprécier toutes les victoires mais aussi tous les échecs qui m’ont menée jusqu’ici. 

*Il y a une version passée de toi qui est si fière du chemin que tu as parcouru.

Ce qui nourrit ta créativité

L'art, la musique et le cinéma... Tout est source d’inspiration autour de moi !

 

Avant de travailler pour des marques, j'étais nail artist ce qui me permettait d'exprimer ma créativité, d'avoir des moments de détente et d'amusement. Depuis, je trouve moins le temps de créer. 

 

Pendant ma grossesse j'ai connu des poussées de créativité qu’il fallait assouvir tout de suite : c'est comme ça que mon ancien studio tout blanc s'est rempli de couleurs, d'imprimés et d'objets en tout genre. J’aime customiser les objets pour les rendre plus personnels.  

Mon enfant intérieur s’exprime lorsque je décore la chambre de mon fils. Il y a un côté ludique et expression de soi qui me plaît beaucoup dans la décoration, comme avec le nail art mais à une autre échelle.